Les maux de tête

La céphalée, caractérisée par des maux de tête périodiques, est l’un des troubles les plus courants du système nerveux. En général, on estime que près de la moitié de la population adulte a eu au moins un mal de tête au cours de l’année écoulée. Les tensions musculaires sont responsables de 90% des maux de tête.

L’origine d’une migraine peut être attribuée aux spasmes des artères qui transportent le sang au cerveau. Ce type de spasmes serait lié à un taux de sérotonine insuffisant.

Les symptômes :

Une douleur des deux côtés de la tête, concentrée autour des yeux et irradiant parfois vers le cou.

De la raideur musculaire dans le cou et les épaules, qui peut être parfois douloureuse au toucher.

Incapacité à se concentrer ou à dormir. Parfois la douleur mène jusqu’au vomissement.

Les origines possibles d’un mal de tête ; l’anxiété, un éblouissement, les bruits fort et constant, l’alimentation, une fluctuation du taux de sucre sanguin, un mauvais fonctionnement hépatique, des problèmes dentaires, la pollution, le manque de sommeil, la médication, le manque d’activité physique ou une sur-activité, la posture et bien sûr les hormones. Les causes d’une céphalée peuvent être difficiles à déceler, mais une recherche approfondie des maux de tête récurrents est nécessaire. Elles peuvent dissimuler un problème de santé à prendre au sérieux.

Si vous souffrez de migraine périodique, demandez un bilan de santé à votre médecin ou consultez un praticien en santé naturelle.

Dans une autre forme d’idée, lorsque ce type de maux revient de façon ‘’chronique’’ il est important d’essayer de trouver la cause émotionnelle. Puisque les maux physiques sont généralement des maux émotionnels non exprimés, il est primordial de prendre en compte la globalité de notre hygiène de vie.

Raisons psychosomatiques du mal de tête :

Comme je disais plus haut, il existe plusieurs causes aux maux de tête. Par exemple : le stress et la tension lorsque vous vous efforcez ‘’d’être’’ ou de ‘’ faire’’ d’une certaine manière. Les maux de tête surviennent souvent lorsque vous faites trop d’efforts mentaux pour réaliser quelque chose ou lorsque vous êtes obsédé par ce qui va se passer et que vous vous inquiétez de l’avenir. La migraine peut exposer ma résistance reliée à mon incapacité d’accomplir ce qui m’est demandé. Elle peut traduire des angoisses, un sentiment de frustration ou l’incapacité de prendre une décision.

Il y a probablement un conflit entre mes pensées, mon intellect qui est surchargé, mes besoins et mes désirs personnels. Un mal de tête situé au niveau du front aura plus tendance à être relié au travail ou lié à mon rôle social. S’il est situé sur les côtés (tempes), c’est plutôt lié au côté émotionnel comme la famille, le couple ou les relations amicales. Le mal de tête est impérativement relié à mon individualité et il me permet de prendre conscience que je dois être plus patient et flexible envers moi-même et les autres.

Les maux de tête expriment souvent des émotions ‘’négatives’’ qui sont prises au piège, comme l’insécurité, le tourment, les ambitions excessives et l’obsession d’être parfait. La peur de faire face à la réalité force le corps à exprimer par la douleur physique ce que l’esprit cherche à fuir.

Apprendre à écouter les messages de son corps et de chercher la source de la douleur, permet de régler les désordres en profondeur.

Quelques solutions naturelles pour apaiser la douleur de ce type de maux :

Un protocole à long terme avec des suppléments de calcium et de magnésium destiné à fortifier les vaisseaux sanguins permettrait de réduire les tensions musculaires et conviendra aux personnes souffrant de céphalées à répétition ou de migraine.

Conseils:

Calcium/ magnésium

500 mg de calcium et 250 mg de magnésium par jour.

( Prendre avec de la nourriture)

5 – HTP

100 mg 3 fois par jour

( Consulter un médecin si vous prenez des antidépresseurs)

Riboflavine ( vitamine B2)

400 mg chaque matin

Grande camomille (teinture mère)

2 ml 3 fois par jour

Valériane ( teinture mère)

1 ml 2 fois par jour.

(À prendre avec précaution puisque le valériane est un sédatif naturel)

Vitamine C

500 mg 3 fois par jour (de préférence sous forme d’ascorbate de calcium)

Acide pantothénique (vitamine B5)

400 mg 2 fois par jour

(À prendre au cours des repas)

Les omégas-3 aideraient à réduire les risques de spasmes des vaisseaux sanguins liés aux migraines.

Conseils d’herboristerie :

Les plantes à salicylates sont vraiment très utiles pour réduire la douleur.

Elles sont en fait des analgésiques naturelles et efficaces qui n’entraînent pas d’effets secondaires nocifs pour l’estomac.

L’écorce de saule et la reine-des-près sont de bons exemples. (Ce sont, par le fait même, les plantes à l’origine de l’aspirine synthétique.)

On peut les prendre en concentré liquide ( teinture mère) à raison de 5 à 20 gouttes, 2 à 5 fois par jour.

Nous pouvons également masser notre front, les tempes et le cou avec un mélange d’huiles essentielles de lavande ou de menthe poivrée incorporées à une huile végétale, d’olive ou même de ricin. Ce type de soin apaisera la douleur de façon ponctuelle.

ÉVITEZ LES YEUX !

Une infusion de mélisse ou un concentré liquide sera utile également si le mal de tête est causé par le stress. Si la céphalé est causé par une fatigue des yeux ou un surmenage intellectuel, ce sera la bétoine qui sera le plus indiquée.

Pour tous les cas de migraines chroniques, il faut traiter le foie et supprimer les allergènes riches en tyramine (fromages, chocolat, vins rouges bas de gamme, etc.)

Que faire d’autre :

– Identifier et éliminer les facteurs qui provoquent les maux de tête.

– Essayer de lutter contre le stress en pratiquant la relaxation.

– Boire 6 à 8 verres d’eau par jour et faire de l’exercice.

– Pratiquer la respiration profonde, ce qui augmente la quantité d’oxygène fournie au cerveau.

Le saviez-vous ?

Lorsque l’on abuse de l’aspirine ou d’autres analgésiques pharmacologiques, on risque d’altérer la capacité naturelle de notre organisme à lutter contre la douleur.

De plus…

Certains aliments et boissons, surtout celles contenant des composés azotés, peuvent déclencher la migraine :

Les oignons, les cornichons, noix, charcuterie, vin, bière, pain frais au levain, agrumes, tomates, le café et les œufs.

Prenez bien soin de vous !

-Les informations contenues dans cet article sont strictement à but informatif et ne sont en aucun cas un avis médical ou un diagnostic.

Toujours consulter un praticien de santé naturelle ou votre médecin pour obtenir de plus amples informations ou pour entreprendre un traitement à base de supplément naturel.

Prendre en considération vos pathologies et votre médication.

Références :

-La santé par les vitamines et les minéraux

-Le grand dictionnaires des malaises et des maladies

– Ma pharmacie naturelle et premiers soins ( Herbothèque)

Print Friendly, PDF & Email

Bonjour!

Manon Corbin

En tant que Naturothérapeute,    je suis passionnée par l’accompagnement des personnes dans leur quête de vitalité et de bien-être. Mon objectif est de favoriser la guérison naturelle et d’aider chacun à réveiller l’étincelle d’autoguérison présente en eux.

Recherche

naturotherapeute

Écrit par Manon Corbin

En tant que Naturothérapeute, je suis passionnée par l’accompagnement des personnes dans leur quête de vitalité et de bien-être. Je me dévoue à l'éveil de cette étincelle d'auto-guérison qui sommeille en chacun de nous. Mon chemin n'est pas de donner des ordres, mais de guider avec bienveillance et respect, afin que chacun puisse découvrir sa propre force intérieure. Dans cette quête de vitalité, rappelez-vous que chaque souffle, chaque pensée et chaque geste peuvent devenir des actes sacrés de guérison. Ensemble, nous pouvons cultiver un jardin intérieur où fleurissent la paix et la sérénité.

0 Comments

0 commentaires

Soumettre un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *