Le soja bon ou mauvais?

Tofu

Le soja bon ou mauvais ? Découvrez les avantages et inconvénients.

Le soja est un aliment qui suscite de nombreux débats quant à ses effets sur la santé. Malgré cela, certaines personnes continuent d’éviter de le consommer, alors qu’elles n’hésitent pas à manger de la viande transformée, classée comme cancérogène de groupe 1 chez l’homme.

Il est courant de voir des entreprises promouvoir leurs produits comme étant « sans soja », en raison des craintes entourant cette variété de haricots. Découvrez ci-dessous les avantages et inconvénients du soja.

Retour sur l’histoire du soja en bref…

Le soja a été domestiqué pour la première fois en Chine il y a environ 3000 à 4000 ans, au XIe siècle avant notre ère.

Bien que ce haricot soit cultivé depuis longtemps en Asie, il n’a fait son apparition aux États-Unis qu’au XVIIIe siècle, soit il y a seulement 200 ans.

Au début, le soja a été introduit aux États-Unis principalement comme plante fourragère pour le bétail. Cependant, au fil du temps, il est devenu une culture importante pour l’alimentation humaine également.

Aujourd’hui, le soja est cultivé dans de nombreux pays du monde, notamment aux États-Unis, au Brésil, en Argentine et en Chine. Il est utilisé pour produire une variété de produits, tels que le lait de soja, le tofu, le tempeh, les protéines de soja et bien d’autres encore.

En raison de ses avantages nutritionnels et de sa versatilité, le soja est de plus en plus populaire dans le monde entier. Cependant, comme mentionné précédemment, il reste un sujet de débat en ce qui concerne ses effets sur la santé.

Télécharge maintenant

Examinons la principale préoccupation concernant le soja :

les phytoœstrogènes

Le soja a souvent été critiqué pour sa teneur en isoflavones, un type de phytoœstrogènes dérivés de la plante (du grec “Φυτό” signifiant “plante”).

Les phytoœstrogènes agissent comme des œstrogènes et des niveaux élevés peuvent avoir des effets bénéfiques et néfastes sur la santé. Cependant, les phytoœstrogènes ont des effets à la fois pro et anti-œstrogéniques, ce qui signifie qu’ils peuvent aider à maintenir des niveaux d’œstrogènes sains, par exemple, en renforçant les os, tout en réduisant le risque de développer des tumeurs mammaires.

Il est important de noter que les femmes ont besoin d’œstrogènes pour leur santé reproductive, mais les hommes ont également besoin de certaines quantités d’œstrone et d’œstradiol, les deux types d’œstrogènes présents chez les hommes.

Tofu

Le soja est-il bénéfique pour les femmes mais nuisible pour les hommes ?

Les études suggèrent que la consommation d’isoflavones et de soja par les femmes est associée à plusieurs avantages, notamment :

  • Un risque modérément réduit de maladie coronarienne
  • Une réduction du risque de cancer du sein et de récidive, de cancer colorectal, de cancer de l’endomètre et de la vessie
  • Un soulagement des symptômes liés à la ménopause
  • Une réduction de la perte osseuse dans la colonne vertébrale
  • Un soulagement des symptômes dépressifs pendant la grossesse

En ce qui concerne les hommes, ni les protéines de soja ni l’exposition aux isoflavones n’ont d’impact significatif sur les niveaux de testostérone (TT), de testostérone libre (FT), d’estradiol (E2) ou d’estrone (E1).

Une autre préoccupation fréquente est que le soja est génétiquement modifié (principalement aux États-Unis), ce qui signifie qu’il a subi des modifications génétiques artificielles.

Tofu

La plupart du soja cultivé aux États-Unis est génétiquement modifié (OGM) et utilisé comme aliment pour le bétail, pour produire de l’huile de soja et comme ingrédient dans les aliments transformés. Par conséquent, il y a une plus grande probabilité de consommer du soja OGM en optant pour de la viande, de l’huile de soja et des aliments transformés plutôt que du soja entier ou des produits à base de soja comme le lait de soja, le tofu, le tempeh et le yaourt de soja.

Cependant, les aliments portant le label “Biologique” doivent être sans OGM. En optant pour des produits biologiques tels que du tofu bio, les chances de consommer du soja OGM sont donc proches de zéro.

Il convient de noter que certaines plantes OGM ont été conçues pour améliorer leur valeur nutritionnelle. Par exemple, le soja OGM contenant des huiles plus saines peut remplacer les huiles contenant des acides gras trans. Après plus de 20 ans de surveillance par des chercheurs du monde entier, de nombreuses préoccupations concernant les effets des aliments OGM sur la santé ont été étudiées et testées. Les résultats ont montré que les OGM ne présentaient pas de toxicité spécifique pour la santé humaine par rapport aux aliments non-OGM.

En fin de compte, la décision de consommer des aliments OGM ou non dépend des préférences personnelles et des convictions éthiques. Il est important de faire des choix éclairés en lisant les étiquettes et en faisant des recherches pour comprendre les avantages et les inconvénients des aliments OGM. Les produits biologiques peuvent être utiles pour éviter les OGM, mais cela ne garantit pas une qualité supérieure ou des avantages nutritionnels supérieurs par rapport aux aliments non-OGM.

Tofu

Qui devrait éviter le soja?

Maintenant que j’ai discuté de tous les merveilleux avantages de manger du soja (en choisissant toujours les types de soja entiers / peu transformés tels que le lait de soja non sucré, le yaourt au soja, le tofu nature, le tempeh, le miso, le natto et le soja eux-mêmes !).

Discutons du petit % de la population qui devrait faire attention ou éviter complètement le soja:

  • Ceux qui sont allergiques au soja : Il y a moins de 0,5 % de chances que vous soyez allergique au soja. Dans ce cas, comme pour toute allergie, il est conseillé d’éviter complètement l’ingrédient qui provoque la réaction ainsi que les traces dudit ingrédient.
  • Ceux qui souffrent d’hypothyroïdie : Si vous utilisez une hormone thyroïdienne synthétique, évitez de consommer du soja pendant les heures entourant le moment où vous prenez le médicament, car cela peut interférer négativement. Mais il n’y a aucune donnée suggérant que vous deviez éviter complètement le soja. Comme toujours, discutez-en avec votre médecin.
  • Ceux qui ont une carence en iode : la carence en iode augmente les effets antithyroïdiens du soja, alors que la supplémentation en iode est protectrice, alors gardez votre iode sous contrôle en consommant des aliments riches en iode ou un supplément.

Enfin et surtout, le soja est extrêmement nutritif ! Faire du soja une partie de votre alimentation (sauf si vous appartenez à l’une des trois catégories que j’ai mentionnées ci-dessus) est pour moi une évidence ! C’est le haricot qui contient le plus de fer, de calcium et de protéines. Ils sont une protéine complète, ce qui signifie qu’ils contiennent tous les 9 acides aminés essentiels. Et pour nous, les végétaliens, le lait ou le tofu de soja enrichi au calcium sont d’excellentes sources de calcium alimentaire, dont de nombreux végétaliens manquent par l’alimentation.

Tofu

Saviez-vous?

Les régimes alimentaires asiatiques traditionnels sont les meilleurs moyens de bénéficier des avantages pour la santé du soja. Ces cultures sont généralement plus saines et vivent plus longtemps que les Américains. Les habitants d’Okinawa au Japon, qui ont la plus longue espérance de vie au monde, consomment en moyenne une à deux portions de soja par jour, notamment du tofu, du lait de soja, des edamames et des versions fermentées telles que le tamari et le miso. Les médecins et les nutritionnistes qui préconisent un mode de vie végétalien recommandent ces aliments naturels à base de soja qui ont nourri des civilisations entières pendant des siècles, plutôt que les produits à base de soja transformés tels que les isolats de protéines de soja, les concentrés de protéines de soja, les protéines de soja hydrolysées, l’huile de soja partiellement hydrogénée, etc.

Sources:

Hamilton-Reeves,Ph.D. Jill M. et al. “Clinical studies show no effects of soy protein or isoflavones on reproductive hormones in men: results of a meta-analysis.” American Society for Reproductive Medicine.

August 2010. Volume 94, Issue 3, Pages 997–1007. Web. Accessed Nov. 2018. https://www.ncbi.nlm.nih.gov/pubmed/19524224

Celec Ph.D, M.D., Peter. Et al. Increased one week soybean consumption affects spatialabilities but not sex hormone status in men. International Journal of Food Sciences and Nutrition.

Kimura, Tomomi. “East meets West: ethnic differences in prostate cancer epidemiology

between East Asians and Caucasians.” Chinese Journal of Medicine. 2012 Sep, 31(9):

421–429. PMC. Web. Accessed Nov. 2018. https://www.ncbi.nlm.nih.gov/pmc/articles/PMC3777503/

Dupont, Veronica. “GMO corn, soybeans dominate US market.” Phys.org. June 2013. Web.

Accessed Nov. 2018. http://phys.org/news/2013-06-gmo-corn-soybeans-dominate.html

Martin-Orue, Susana M., et al. “Degradation of transgenic DNA from genetically modified soya

and maize in human intestinal simulations.” British Journal of Nutrition. June 2002 , Vol 87.

Issue 6. pp. 533-542. Cambridge University Press. Web. Accessed Nov. 2018.

http://journals.cambridge.org/action/displayAbstract?fromPage=online&aid=898052&fileld=S000

7114502001149 Messina MPH, RD., Ginny. “Soyfoods in Asia: How Much Do People Really Eat?” The Vegan RD. March 2011. Web. Accessed Nov. 2018.

Print Friendly, PDF & Email

Bonjour!

Manon Corbin

En tant que Naturothérapeute,    je suis passionnée par l’accompagnement des personnes dans leur quête de vitalité et de bien-être. Mon objectif est de favoriser la guérison naturelle et d’aider chacun à réveiller l’étincelle d’autoguérison présente en eux.

Recherche

naturotherapeute

Écrit par Marie-Eve Corbin

Je m’appelle Marie-Eve, je suis adjointe virtuelle et je suis aussi créatrice, styliste et photographe culinaire passionnée. Mon engagement envers une alimentation végétale saine et le bien-être transparaît dans chaque aspect de mon travail, que je partage avec joie sur ce blogue.

0 Comments

0 commentaires

Soumettre un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *